Les entreprises suisses violeraient régulièrement les droits humains

Une analyse publiée aujourd'hui par Pain pour le Prochain et Action de Carême recense que, presque une fois par mois, une multinationale suisse serait impliquée à l'étranger dans des violations des droits humains ou des normes environnementales. Parmi la soixantaine de cas recensés dans ce rapport, le secteur des matières premières représente le domaine causant le plus de problèmes.

En réalité, le nombre d’allégations potentielles serait hélas bien plus élevé, puisque les cas recensés ne représentent que les violations documentées et médiatisées.

Ce rapport illustre la limite des mesures volontaires et souligne la nécessité de l’initiative pour des multinationales responsables, seul moyen de contraindre les multinationales suisses à respecter les droits humains et l’environnement dans leurs activités à l’étranger.

Article sur le site de la RTS (13.09.2018)

Marine Vasina